Les techniques utilisées:

Le mot réflexologie est très approprié pour définir cette technique qui consiste à «parcourir» tout le corps et tous les organes en exerçant des pressions sur les pieds. Chaque organe du corps ainsi que tous ses systèmes est reflété sur les pieds.

Cette forme de «toucher» du pied repose sur un constat fondamental : le corps vivant est animé d’une certaine forme d’énergie. Pour maintenir le bien-être, cette énergie doit circuler sans entrave dans tout l’organisme. Lorsque cette circulation est entravée, elle finit par perturber l’organe ou l’esprit, mais elle toujours «renvoyée» vers la plante des pieds où elle est détectée par les doigts du réflexologie.

C’est là que son travail agit : des stimulis vont se produire par des pressions justes qu’il va exercer, et permettre ainsi aux flux perturbés de circuler à nouveau de façon harmonieuse.

• La Réflexologie douce.
Réflexologie plantaire dite « douce » Sud Africaine :

Cette technique totalement indolore. Le toucher du praticien agit au travers du pied du receveur sur le système nerveux central et autonome. Le soin, très agréable plonge la personne dans une relaxation profonde qui favorise l’auto-guérison de l’organisme qui se ressource profondément. La technique douce est indiquée dans les maladies de civilisation du système nerveux et auto-immune, troubles du sommeil, déséquilibres du système endocrinien, coups de déprime, tristesse, émotivité excessive, états d’âme, dépréciation de soi, convalescence, soutien en soin palliatifs, céphalées, hypertension, troubles nerveux, stress, anxiété, pour révéler la cause émotionnelle du déséquilibre de la santé. Elle constitue une démarche hygiéniste idéale pour la grande majorité de personnes qui suivent un rythme de vie leur laissant peu de temps de pause pour se ressourcer. Un soin d’entretien par mois est conseillé. A aucun moment le praticien ne pose de diagnostic au sens médical du terme. Il est impossible de le faire en palpant les réflexes du pied.

Retour en haut de la page


• La Réflexologie Ingham.
La réflexologie dite « symptomatique », méthode « Ingham » ou RZT (Reflex Zone Therapy ou Thérapie zonale)

Cette technique occidentale peut être très douloureuse. Il s’agît d’un toucher-palper-compression très profond dans les tissus du pied. Il faut rester, pendant la durée du soin, juste en deçà du seuil de tolérance à la douleur. Le but du traitement est de ˝casser˝, ramollir et évacuer les toxines présentent sous la pression des doigts et de restaurer l’élasticité naturelle des tissus dans les réflexes. Eunice Ingham a constaté qu'une fois l’élasticité retrouvée et la douleur évacuée des réflexes plantaires, le symptôme dans l’organisme était également résorbé. On peut citer quelques exemples dans lesquels cette technique est un excellent complément à la médecine, au point qu’elle est reconnue et utilisée de façon tout à fait officielle en milieu hospitalier au Danemark, ce sont les états inflammatoires organiques, les sciatiques, cruralgies, les sinusites, les états infectieux, les troubles circulatoires, la constipation chronique, les troubles de la perception, le diabète…
A aucun moment le praticien ne pose de diagnostic au sens médical du terme. Il est impossible de le faire en palpant les réflexes du pied.

Retour en haut de la page


• La Réflexologie Chinoise.
La réflexologie plantaire « chinoise » dite « énergétique », basée sur les principes la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le corps vivant est animé d'une certaine forme d'énergie. En Chine, on explique le fonctionnement de ce flux énergétique par la théorie complexe et implacable des méridiens.

Cette technique peut être très éprouvante, mais quand elle est maîtrisée, la profondeur des manipulations est non seulement supportable, mais devient agréable. Le praticien doit permettre au receveur d'accompagner la pression au lieu de la combattre. Un large éventail d'action thérapeutique est reconnu pour cette méthode, qui fait partie intégrante de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle est utilisée en Orient comme un complément à la médecine moderne. Elle permet de traiter notamment les troubles touchant aux nerfs crâniens, à la perception et aux organes des sens, les troubles digestifs, les ulcères, la congestion respiratoire, la constipation, les états inflammatoires (néphrite, sinusite, prostatite, polyarthrites, cystite, etc...), les troubles gynécologiques, circulatoires, la surcharge pondérale, les oedèmes, les dermatoses, etc... A aucun moment le praticien ne pose de diagnostic au sens médical du terme. Il est impossible de le faire en palpant les réflexes du pied.

Retour en haut de la page


• La Réflexologie Palmaire.

La réflexologie palmaire est une très ancienne méthode déjà utilisée en Égypte 2300 ans avant JC, elle s'est développée grâce aux travaux de Fitzgerald, Riley et Ingham.

La réflexologie palmaire est une façon d'appliquer une pression avec les doigts et les pouces sur les zones réflexes des mains.

A aucun moment le praticien ne pose de diagnostic au sens médical du terme. Il est impossible de le faire en palpant les réflexes du pied.

Retour en haut de la page


• Le Dien Chann.

Il s'agit d'une technique manuelle faciale qui a pour objectif un travail spécifiquement  symptomatique qui agit sur la dimension neuro-psychique de l’individu. Cette réflexologie est très puissante  et efficace car le visage représente en quelque sorte l'interface réflexologique avec le cerveau.
Cette technique relativement récente a été développée par le Dc Bui Quoc Chau qui met en cartographe cette nouvelle réflexothérapie le 26 mars 1980.

A aucun moment le praticien ne pose de diagnostic au sens médical du terme. Il est impossible de le faire en palpant les réflexes du pied.

Cette technique sera proposée courant 2011

Retour en haut de la page


• Pour en savoir plus…

Les Origines des Réflexologie(S)

L’histoire de la réflexologie plantaire remonte loin dans le temps. L’Egypte nous fournit le plus ancien document, un pictogramme trouvé dans la tombe du médecin Ankmatrain daté d’environ 2500 ans avant notre ère répertoriant le massage des pieds.
En Chine, l’idéogramme « pied » signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé ». La réflexologie aurait 5000 ans d’existence.
En Europe, le premier texte consacré à cette thérapie a été publié en 1582.

Les études en Europe

C’est au XIXème siècle qu’Ivan Pavlov établit sa théorie des réflexes conditionnés dans le cadre de travaux neurologiques, selon laquelle il existerait une relation directe entre un stimulus et une réaction agissant au niveau du système nerveux autonome.
Au début du XXème, s’inspirant de la digitopuncture, le docteur William Fitzgerald, découvre l’effet anesthésiant obtenu dans des parties du corps en exerçant une pression sur certaines parties des pieds et des mains. Grâce à cette thérapie des zones réflexes, il est reconnu comme étant le fondateur de la réflexologie moderne.
C’est Eunice Ingham (1879-1974) qui approfondit la thérapie des zones réflexes en se consacrant uniquement aux pieds. Elle est à l’origine de la réflexologie plantaire moderne.

Retour en haut de la page